D-Skin : une cellule de diffusion ergonomique et modulable

 

D-Skin est une cellule de diffusion multifonction, de type cellule de Franz, offrant des améliorations notables en terme d’ergonomie, et de possibilités scientifiques. Grace à sa miniaturisation et sa conception modulaire, la cellule D-Skin peut être modifiée par ajout de dispositif, afin d’apporter une plus grande valeur ajoutée a vos phases de R&D.

 

Conçu avec un système d'échappement d'air D-Skin garantie une grande facilité d'utilisation via l'absence de formation de bulle d'air pendant vos expérimentations. Les dimensions du dispositif permettent aussi un placement en incubateur ainsi qu'une grande facilité d'utilisation.

 

D-Skin: prise en compte des facteurs exogènes sur la perméabilité

 

Grace à des micros réservoirs intégrés, la cellule de diffusion D-Skin permet d'étudier l'impact de la variabilité du taux d'humidité sur l'absorption percutanée par remplissage de solutions eau/sel. Le principe D-Skin a été démontré et validé lors d'une étude représentative des conditions de différentes villes à travers le monde et a fait l'objet d'une publication dans le journal Skin Research and Technology en 2014 (Lboutounne et al. 2014). Ces dernières variables jouent un rôle prépondérant sur le passage transmembranaire en influençant la perméabilité. La cellule D-Skin permet donc la prise en compte de facteurs jusqu'à lors négligés lors des études d'absorption percutanée.

 

D-Skin Chamber: pour des tests anti-pollution sur explant cutanée

 

Ce dispositif permet de maintenir une atmosphère contrôlée via un générateur associé et ainsi de travailler en atmosphère contrôlée de mélanges gazeux (CO2, O2, N2...). L’injection de polluant au sein de D-Skin Chamber est particulièrement adaptée pour tester le passage transmembranaire de certains polluants et ainsi étudier les revendications anti-pollution des produits cosmétiques ou les effets nocifs des conditions de travails dans certaine industrie.